PORTRAIT


Ils sont la mémoire de 911-17.

Sans eux, l'histoire de 911-17 aurait été tour autre.

Remerciements, hommages, à ces hommes et femmes ayant contribué par leur action à faire de 911-17 ce qu'elle est aujourd'hui.

Vendredi 14 mai 2020,nous apprenions avec une infinie tristesse le décès de Wilton SEKZER.

Wilton était pour l'association un véritable mentor, et, grâce à son action, l'association a su évoluer durant toutes ces années en contact avec le New York Police Department.


Dès le soir du 11 septembre 2001, Wilton était resté en contact avec Laurent, le Président de 911-17 et depuis, une véritable relation s'était nouée..

Doté d'un fort caractère, wilton imposait par sa présence, son dévouement, son abnégation, son courage, son patriotisme.


Enrôlé dans l’armée pour aller combattre au Vietnam, il fut décoré à deux reprises de la Purple Heart, la plus haute distinction militaire américaine et de la Bronze Star, une autre récompense décernée aux militaires pour faits de guerre.

Puis il intégra le NYPD pour y servir avec efficacité et recevoir de nombreuses félicitations et distinctions.


Depuis le contact initié le soir du 11 septembre 2001, nos liens ne se sont plus jamais défaits.

Septembre 2002, fût l'année de la première rencontre avec Wilton, et de la première prise de contact avec le New York Police Department.


Nous avions le secret espoir qu’un jour, nous aurions pu le faire venir en Normandie, afin de visiter les plages du débarquement.

Pourtant, si ce rêve n'avait jamais pu se réaliser pour Wilton, la Normandie est tout de même venue à lui, lorsque nous lui avons offert une fiole de sable d'une plage du débarquement.

Wilton en fût trés ému et placa cette fiole en bonne place sur ses étagères de son bureau.

Quel honneur ce fût pour lui.


Aujourd'hui, il est encore difficile de se dire, que ce week-end du 14 mai 2020, nous n'avions pas fait un cauchemar et que Wilton nous a réellement quittés.


Tout mon amour à Evelyne, Natasha et Marc.

Je ne t’oublierai jamais.

RIP Wilton.


Laurent, Président de 911-17

Un homme hors du commun.

Message en hommage à Wilton SEKZER

Par Jack CAMBRIA.


Wilton Sekzer (Sergent retraité du NYPD) est décédé paisiblement dans son sommeil le jeudi soir 14 mai 2020.

Il aurait eu 76 ans le 04 juillet 2020.


Dans un texte honorant sa mémoire, Jack CAMBRIA, un grand policier du New York Police Department de l'Unité de Négociation des Otages, lui aussi en retraite, revient avec émotion et humilité sur la carrière de Wilton.


Pourtant atteint de nombreuses maladies graves, "jamais il ne s'est résigné car ce n'était pas sa nature", déclare Jack CAMBRIA dans un message poignant au sujet de la mort de Wilton.


Wilton a servi dans l'armée américaine de 1963 à 1966 et est un ancien combattant de la guerre du Vietnam.

Durant ces faits de guerre, Wilton a reçu deux Purple Heart, la plus haute distinction de l'armée Américaine, obtenue pour des faits de guerre.

Il reçu également une médaille de bronze durant cette guerre.


De retour de la guerre du Vietnam, Wilton rejoint le NYPD en février 1968.

Après un passage en patrouille de Police-Secours, Wilton fût affecté à l'ESS 3 en 1974.

Il retourna en patrouille suite à une vague de licenciements en 1975, au 81ème district.

Promu sergent en 1987, il est affecté au 83e district, avant de prendre meritée en 1990.


Au cours de sa carrière au sein du NYPD, il fût nommé Président de la NYPD Shomrim Society, une association réunissant les policiers du NYPD de confession juive et était un ami proche de l'aumônier en chef du NYPD, Alvin Kass.


Wilton a grandi dans "Alphabet City" à Manhattan et y a appris les leçons de vie.

Il avait ce qu'il appelait une "Street Smart Education", "une jolie éducation de la rue".


Sa compagnie était un pur bonheur.

Il ne s'est jamais plaint des épreuves parfois dures et pénibles que lui imposait.

Il était reconnaissant pour sa femme et sa famille aimante et le destin qu'il avait choisi.


Oui, Wilton SEKZER était une personne spéciale, talentueuse et unique.

Quelqu'un qui peut être décrit comme un vrai Mensch (regardez-le) et mon ami, Wilton me manquera.

Il laisse derrière lui son âme sœur et son véritable amour, sa femme Evelyn.


Mais aussi son fils, Marc, et la veuve de Jason, Natascha, ainsi que de nombreux amis.

Veuillez garder Wil et toute la famille Sekzer dans vos prières.

Maintenant Wil peut profiter de l'éternité avec Jason récoltant les nombreuses Mitzvah qu'il a gagnées.

Aláv hashalóm à mon ami.


En ce moment, en raison des contraintes avec lesquelles nous vivons, la cérémonie funéraire sera privée et, espérons-le, qu'un mémorial plus approprié aura lieu à l'avenir.

Wilton SEKZER et Jack CAMBRIA

WILTON SEKZER ET L'ASSOCIATION 911-17: LA PIERRE ANGULAIRE.

Message en hommage à Wilton SEKZER

Par Laurent JUSTE.


Quelques heures après les attaques du 11 septembre 2001, c'est par l’intermédiaire des salons de discussions, appelés ainsi à l'époque, que nous entrions en contact, Wilton SEKZER et moi-même.

C'est sous le pseudo de Wilton "ProudPD" que l'aventure commençait.


A l'époque, wilton ne s’était pas plaint de ce qu'il était en train de vivre, dans l'angoissante attente du retour de son fils Jason, qui se trouvait au 105ème étage de la tour Nord du complexe du World Trade Center.

Jamais il ne nous a indiqué que son fils se trouvait dans l'une des tours qui venaient de s’effondrer.

Wilton, n'avait jamais parlé de ce jour avec nous, et, en retour, nous ne nous étions jamais permis de lui demander quoi que ce soit.

Un respect envers lui en somme.


Octobre 2001, Wilton nous apprenait alors la térrible situation à laquelle il était confronté depuis le 11 septembre.

Il nous apprenait alors qu'il venait de recevoir de la part des services médicaux, la preuve du décès de son fils Jason.

La preuve?

Un morceau d'os qui avait été retrouvé dans les décombres.

Une analyse ADN pratiquée avait alors confirmé l'identification.


Afin d'étoffer encore un peu plus cet hommage, nous sommes mis à rechercher des informations sur le net, qui aujourd'hui, est beaucoup plus riche d'informations que dans les débuts des années 2000.

Un reportage américain intitulé "VOICES 9.11", sort du lot, dans lequel, Wilton témoignait face caméra, sur ce qu'il avait vécu ce mardi 11 septembre 2001, ainsi que les jours suivants.

Durant 33 minutes, il nous explique ce qu'il faisait, où il allait, ce qu'il avait vu, jusqu'à la terrible attente le soir même d'un être qui ne rentrera jamais.


WILTON ET LES DEBUTS DE L'AVENTURE 911-17

Aprés les attaques du 11 septembre, une opération de soutien avait été lancée sur le département des Hauts-de-Seine, et les messages reçus avaient été envoyés à la Mairie et la police de New York.


Mai 2002, une réponse du NYPD, nous invite à venir leur rendre visite si un jour, nous partions pour New York.

Septembre 2002, le voyage était programmé pour un départ mi-septembre.

Accompagné de sa voisine de l'époque Farah, parlant le Français, Wilton organisait alors notre première rencontre.

Il avait réalisé un beau planning pour l'occasion: visite du musée du NYPD, repas au Pier 17 (malheureusement n'existant plus, suite au passage de l'ouragan Catrina sur New York) et le service du 13ème district du New York Police Department.

Mais avant de se rendre au niveau du 13è district, une halte avait été observée sur le site de Ground zéro, qui, avait été entièrement nettoyé des décombres des tours jumelles et des batiments détruits dans les attentats.


Lors d'une entrevue réalisée sans Wilton, occupé, mais avec un auxiliaire de police parlant le français, un contact officiel fût réalisé avec le service des Community Affairs au cours duquel, une proposition de formation d'une délégation pour l'année 2003, était officiellement soumise.

Wilton approuvait alors cette proposition et s'engageait à nous aider.


Aujourd'hui vous connaissez la suite.

De 2003 à 2005, lés délégation s'organisaient au cours du mois de mai, avec au programme, visite de services du NYPD et patrouilles avec nos homologues.

Grâce à Wilton, lors d'un match de boxe organisé entre militaires et le NYPD, Wilton nous fit connaître un policier ayant des origines françaises.

Ce dernier deviendra bien plus qu'un contact, un ami: Jonathan SALOMON, qui nous aidera avec Wilton à mieux organiser nos délégations.



2004 LA RENCONTRE QUI CHANGEA LE COURS DE L'HISTOIRE DE 911-17

En 2004, Wilton pu obtenir une entrevue avec une autorité du NYPD, en la personne de Monsieur Rafael PINEIRO, ayant comme fonction "Chief of personnel", le responsable des effectifs du NYPD en tenue.

Ce premier contact nous permetait de lui présenter l'association, nouvellement créee, dans le but de créer des liens de soutien et d'amitié aprés les attaques du 11 septembre 2001.

Le premier retour, bien que interrogateur, fut dissipé par l'intervention de Wilton qui expliqua de meilleure manière à Monsieur PINEIRO, notre but premier.


En 2005, Monsieur PINEIRO, recevait alors Laurent qui souhaitait lui présenter les projets mis en place aprés la première rencontre de 2004.

La retour était positif et Monsieur PINEIRO, nous assura alors de son soutien.

Wilton qui n'avait pas pu venir à cette entrevue, fût ravi du feelback que nous lui avions fait à la fin de l'entrevue.

C'est aussi cette année là, qu'un nouveau personnage qui aura un rôle important pour l'association intervient dans nos discussions: Monsieur Bernard PISTILI.



L'ANNEE 2006, L'ANNEE CHARNIERE

L'année 2006, sera une année charnière pour l'association.

Afin de commémorer le 5ème anniversaire des attaques du 11 septembre, une délégation est organisée.

Composée de 8 membres, autour de Ground zero, placée entre 500 policiers Anglais et 250 policiers Canadiens, nous avons pu assister aux commémorations.

A la fin de la commémoration, la délégation était invitée à participer au repas que Wilton organisait chaque année, pour sa famille et amis, en souvenir de Jason.

Au cours de ce premier repas, la délégation fut chaleureusement accueillie et remerciée d'avoir fait ce grand voyage depuis la France pour honorer la mémoire des victimes et de Jason.


C'est cette année, qu'il a été décidé d' organiser une délégation annuelle pour les commémorations du 9/11, en tenue d'honneur.

Jusqu'en 2019, Wilton se faisait alors un point d'honneur de connaître le nombre de participants de la délégation française afin de préparer au mieux ce repas du 11 septembre.

Entre temps, Wilton approuvait le travail et les propositions que Bernard nous faisait, car il n'était plus permis à Wilton de nous accompagner en patrouilles organisées pour le compte de nos délégations.


A notre tour, depuis la première invitation au restaurant de la part de Wilton, nous lui rendions l'invitation en organisant ce que nous avions coutume d’appeler "le repas de l'au revoir".

Pourtant souffrant certaines années, Wilton se faisait un devoir d'être présent à nos invitations et aimait alors partager ses anecdotes avec les membres des délégations organisées.

C'est sur le site de la décharge de FRESH KILLS, qu'ont été entreposés tous les débris de Ground Zero.

Ce fut le plus minutieux travail scientifique au monde jamais réalisé.


C'est sur ce tapis roulant que tous les débrits ont été analysés pour trouver la moindre traces de sang ou d'os, permettant de tenter l'identification, grâce aux techniques ADN de l'époque.

Ground Zero: la zone délimitée formait l'empreinte de la tour, avec, en son centre, un bassin où nous avons pu déposer notre gerbe de fleurs. (sept 2006)

1ère rencontre organisée par Wilton avec Monsieur Rafael PINEIRO, alors en poste comme "Chief of personnel". (Mai 2004)

L'ANNEE 2019...

L'année 2019, marquera un tournant dans la vie de nos délégations à New York et du contact avec Wilton.

Durant toutes ces années, pourtant en bonnes comme en mauvaises conditions physiques, Wilton était présent.

Pourtant, en septembre 2019, ses conditions de santé, ses multiples rendez-vous médicaux et passages dans les hôpitaux, nous empechent de prévoir l'organisation du repas annuel habituel.


Avec l'accord d'Evelyn, le "café de l'amitié" fût organisé chez lui, où nous avons passé un formidable moment.

Nous étions le 28 septembre 2019...

Dans le repèrs de Wilton, son bureau, comme il aimait à le dire.

Dernier message envoyé à Wilton et Evelyne


Avec la crise du COVID-19 aux Etats-Unis, et plus spécialement à New York, la situation était tendue.

Nous souhaitions alors adresser à Wilton, Evelyn, Natsha et Marc, un message vidéo de soutien.

C'est au cours d'une patrouille à Arcachon, que Laurent, réalise cette vidéo message.

Marc, nous répondait quelques jours plus tard en indiquant qu'il allait montrer cette vidéo à ses parents, tout en nous remerciant.


Nous étions le samedi 09 mai 2020....


Wilton nous quittait le 14 mai 2020.

Wilton a été décoré de 2 Purple heart

Wilton a été décoré de la Bronze star

La Purple Heart originale, désignée comme le badge du Mérite Militaire, est instaurée par le général George Washington. C'est le 7 août 1782 qu'un ordre de son quartier général à Newburgh (New York), officialise la médaille.

À la suite de la révolution, elle n'est plus utilisée et d'autres récompenses sont créées.


Lors du bicentenaire de l'anniversaire de George Washington (1932), le Président des États-Unis d'Amérique réinstaure la Purple Heart par décret le 22 février 1932.


La Purple Heart diffère des autres médailles américaines. Les individus ne sont pas « recommandés » pour recevoir la décoration, la personne est désignée lorsqu'elle est tuée ou blessée d'une manière décrite par l'AR 600-8-22 :

  

  • En action contre un ennemi des États-Unis d'Amérique

  • En action avec une force armée opposante d'un pays étranger dans lequel l'armée a été ou est engagée

  • En servant au côté de forces étrangères amies engagées dans un conflit armé contre une force armée opposante dans laquelle les États-Unis d'Amérique ne font pas partie des belligérants

  • De l'acte d'un ennemi d'une force armée opposante

  • De l'acte d'une force étrangère hostile

  • Après le 28 mars 1973, d'une attaque terroriste internationale contre les États-Unis d'Amérique ou une nation étrangère amie des États-Unis d'Amérique, reconnue comme une telle attaque par le ministre du département concerné, ou conjointement par les ministres des départements concernés si des personnes de plus d'un département sont blessées ou tuées lors de l'attaque

  • Après le 28 mars 1973, d'opérations militaires, en servant en dehors du territoire des États-Unis d'Amérique dans le cadre d'une force de maintien de la paix.

  • Après le 7 décembre 1941, par arme à feu en étant directement engagé dans un conflit armé, quel que soit le « feu » causant la blessure.

  • En étant retenu en tant que prisonnier de guerre ou maintenu en captivité.


Une « blessure » peut toucher n'importe quelle partie du corps. Une lésion physique n'est pas nécessaire. Toutefois, la blessure pour laquelle la médaille est attribuée doit avoir nécessité un traitement d'un officiel médical. Un enregistrement des soins doit avoir été fait de manière officielle.


Les individus blessés ou tués par un "feu ami" au "cœur d'une bataille" se voient accorder la Purple Heart du moment que le projectile "ami" a été tiré avec l'intention d'infliger des dommages ou de détruire des troupes ennemies ou de l'équipement ennemi.

La Bronze Star

La Bronze Star Medal (Médaille de l'étoile de bronze) est une décoration des armées des États-Unis.

Elle est la quatrième plus haute distinction pour bravoure, héroïsme et mérite.

La médaille est attribuée à toute personne qui, participant dans ou avec l'armée des États-Unis après le 7 décembre 1941 (date de l'attaque de Pearl Harbor, marquant l'entrée en guerre des États-Unis), s'est distinguée par des actions héroïques.


C'est le président Franklin Roosevelt qui a autorisé cette décoration le 4 février 1944, rétroactive au 7 décembre 1941, pour remonter le moral de l'infanterie qui subissait les pertes les plus sévères sur les champs de bataille.

Si le degré de bravoure requis pour obtenir la Bronze Star est inférieur à celui exigé pour la Silver Star, il doit néanmoins être important.

La médaille est attribuée à un militaire de l'armée américaine ou d'une armée alliée.

Elle distingue un acte héroïque ou méritoire, exceptant les opérations aériennes, dans une action contre un ennemi des États-Unis en étant dans ou avec l'armée américaine.

Des récompenses peuvent être octroyées pour des actes d'héroïsme, exécutés dans les circonstances décrites ci-dessus, qui ne sont cependant pas assez importants pour mériter la Silver Star.


En ce qui concerne le service méritoire, la Bronze star récompense un service ne méritant pas la Legion of Merit.

Pour recevoir la Bronze Star, un militaire doit être exposé au feu ennemi et être dans une situation dangereuse durant l'exécution de son action.

Nos partenaires

Nos réseaux sociaux

Nous contacter

Association 911-17

Amitié policière franco-américaine


Association loi 1901

déclarée à la Prefecture de Gironde